Serveur de Résultats       |      Les Analyses       |      Liens utiles       |      Qui sommes nous ?       |      Contact      

    


ANC : Anticorps anti-cytoplasme des granulocytes neutrophiles

Anticorps anti-MPO,  PR3 et -GBM  (IgG)

__________________________________________________________________________________________________________________________________

Synonymes

Anticorps anti-MPO, anti myéloperoxydase

Anticorps anti-PR3, anti protéinase 3

Maladie de WEGENER

ACPN

ANC

__________________________________________________________________________________________________________________________________

Indications

Dosage qualitatif in vitro pour la détection des anticorps humains de classe d'immunoglobuline IgG dirigés contre 3 antigènes différents: la myéloperoxydase (MPO), la protéinase 3 (PR3) et la membrane basale glomérulaire (GBM) dans le sérum ou le plasma pour le diagnostic de la granulomatose avec polyangéite (de Wegener) (GPA), la polyangéite microscopique et le syndrome de Goodpasture.

Type d’échantillons

Sérum : tube sec  (bouchon rouge)

Transport et conservation 

8 h à T° ambiante, 48 h entre + 2°C et +8°C

Méthode

Immunoblot

Délais (sauf le week-end)

3 à 5 jours

__________________________________________________________________________________________________________________________________

Signification clinique

Les anticorps anti-cytoplasme des granulocytes neutrophiles (ANCA) sont des auto-anticorps dirigés contre des antigènes localisés principalement dans les granules cytoplasmiques des neutrophiles et des monocytes. Les ANCA présentant une fluorescence granulaire en IFI qui est uniformément répartie sur l'ensemble du cytoplasme des granulocytes, à l'exception des noyaux, sont appelés cANCA (aspect cytoplasmique). Ceux qui produisent une fluorescence granulaire principalement plate et mince en partie entourant les noyaux cellulaires des granulocytes sont connus sous le nom de pANCA (périnucléaire). Des aspects de fluorescence atypiques de cANCA et pANCA sont possibles.

 

Les antigènes associés aux ANCA sont les suivants

- MPO (myéloperoxydase), enzyme principalement associée aux  pANCA,

- PR3 (protéinase 3, myéloblastine), enzyme principalement associée aux cANCA.

 

Les maladies auto-immunes/vascularites des petits vaisseaux associés aux ANCA sont les suivantes :

- Granulomatose avec polyangéite (de Wegener) (GPA), anciennement appelée granulomatose de Wegener (WG),

- polyangéite microscopique (MPA),

- granulomatose éosinophile avec polyangéite (EGPA), anciennement appelé syndrome de Churg-Strauss (CSS),

- Vascularites à complexes-immuns

- Glomérulonéphrite anti-membrane basale glomérulaire (glomérulonéphrite anti-GBM)

- Syndrome de Goodpasture (glomérulonéphrite anti-GBM rapidement progressive avec hémorragie pulmonaire).

 

Les vascularites associées aux ANCA se caractérisent par un mauvais apport sanguin aux organes en raison d'une inflammation nécrosante des vaisseaux, de la formation de micro-anévrismes et du saignement des vaisseaux sanguins détruits. Les méthodes d'imagerie et de diagnostic histologique pour la détection ou l'exclusion d'une vascularite des petits vaisseaux et l'évaluation de l'activité inflammatoire ou de l'évolution de la maladie ne donnent pas de résultats significatifs. C'est pourquoi la détection sérologique qualitative et quantitative des ANCA joue un rôle déterminant dans le diagnostic. Au début de la maladie, le titre en ANCA est généralement élevé et diminue pendant le traitement. Il peut augmenter de nouveau plus tard, mais cela n'est pas nécessairement associé à une rechute.

 

La granulomatose avec polyangéite (de Wegener) (GPA), une maladie systémique du système vasculaire avec formation de granulomes, se rencontre chez environ 5 à 7 personnes sur 100.000, la plupart du temps entre 60 et 70 ans. La maladie se manifeste principalement dans l'oreille, le nez et la gorge (environ 85%), les poumons (environ 65%) et les reins (environ 90%).

Détection sérologique: cANCA, très spécifique chez la plupart des patients GPA. La prévalence de ces anticorps dans la GPA avec glomérulonéphrite est de plus de 90%. Dans la GPA sans glomérulo-néphrite, elle est d'environ 70%, en rémission de 30% à 40%. Les cANCA classiques sont presque toujours dirigés contre PR3, et très rarement contre MPO ou contre les deux simultanément.

La polyangéite microscopique (MPA) est étroitement liée à la GPA, mais sans formation de granulomes. Les voies respiratoires supérieures sont rarement atteintes. La maladie entraîne des vascularites des reins avec une glomérulonéphrite progressive et une hypertonie rénale dans environ 70% des cas, et une vascularite des poumons et de la peau avec purpura et nécrose, principalement aux extrémités inférieures dans environ 40% des cas. D'autres symptômes sont la polynévrite, la sinusite, l'épisclérose, la myalgie et l'arthralgie.

Détection sérologique: pANCA avec l'enzyme MPO comme principal antigène cible (prévalence de 40% à 80%); cANCA (prévalence d'environ 30%).

La granulomatose éosinophile avec polyangéite (EGPA) se caractérise par une composante asthmatique et vasculitique difficile à contrôler (asthme à 100% et rhinite / sinusite dans environ 70% des cas). Les changements vasculaires se retrouvent principalement dans la peau, le système nerveux et le cœur. La principale cause de décès est la myocardite granulomateuse éosinophile.

Détection sérologique: pANCA avec MPO comme principal antigène cible; prévalence de 40% à 70%.

La glomérulonéphrite anti-GBM représente 0,5% à 2% de tous les cas de glomérulonéphrite.

Détection sérologique: Dans les cas sans atteinte pulmonaire, la prévalence d'auto-anticorps contre les protéines de la matrice extracellulaire de la membrane basale glomérulaire (anticorps anti-GBM) est de 30% à 60%, et avec atteinte pulmonaire 80% à 90%. Par conséquent, les anticorps dirigés contre les GBM devraient être étudiés dans toutes les maladies avec détérioration de la fonction rénale.

Le syndrome de Goodpasture, une glomérulonéphrite anti-GBM avec atteinte pulmonaire, se caractérise par une sécrétion hémorragique qui conduit à la sidérose pulmonaire. Sans traitement, le syndrome de Goodpasture a un pronostic très faible. Comme la maladie progresse rapidement, un diagnostic précoce est impératif et peut être confirmé par la détection d'anticorps anti-GBM.

Détection sérologique: Prévalence des anticorps anti-GBM de 80% à 90%; des ANCA de 10% à 30%.

 

Remarque:

La MPO est le principal antigène des pANCA chez les patients atteints de MPA et d'EGPA. Cependant, les pANCA peuvent également se manifester chez les patients sans vascularite, par exemple dans les maladies inflammatoires de l'intestin, la cholangite sclérosante primitive, les maladies auto-immunes du foie, les collagénoses, la polyarthrite rhumatoïde, les tumeurs malignes et les infections. Dans ces troubles, les ANCA sont presque toujours dirigés contre des constituants des neutrophiles autres que le MPO.

Les autres antigènes cibles des pANCA qui ont été identifiés sont les suivants: lactoferrine, élastase, BPI, cathepsine G, lysozyme et β-glucuronidase.

La combinaison de l'IFI avec l'ELISA Anti-PR3 et l'ELISA Anti-MPO ou l'immunoblot Anti-MPO, Anti-PR3 et Anti-GBM pour les IgG a montré une spécificité extrêmement élevée de 99% pour le diagnostic de la vascularite des petits vaisseaux.

Parallèlement à la détermination des anticorps dirigés contre MPO, PR3 et GBM, l'IFI pour la détection des ANCA et des anti-GBM doit toujours être effectuée. Ceci permet de vérifier la plausibilité, par exemple pour se prémunir contre les résultats faux positifs et faux négatifs. De plus, l'IFI permet de détecter un spectre plus large d'ANCA.

Dans le diagnostic sérologique des maladies inflammatoires chroniques de l'intestin, la rectocolite hémorragique et la maladie de Crohn, la détection du pANCA (IgA et IgG) associée à la détection d'auto-anticorps contre le pancréas exocrine et/ou d'auto-anticorps contre les cellules intestinales caliciformes joue un rôle important.

 

Références bibliographiques

1. Bielsa I. Update of systemic vasculitides nomenclature. International Chapel Hill Consensus Conference, 2012. [Article in English, Spanish]. Actas Dermosifiliogr 106 (2015) 605-608.

2. Borza DB. Autoepitopes and alloepitopes of type IV collagen: role in the molecular pathogenesis of anti-GBM antibody glomerulonephritis. Nephron Exp Nephrol 106 (2007) 37-43.

3. Damoiseaux J, Dähnrich* C, Rosemann* A, Probst* C, Komorowski* L, Stegemann CA, Egerer K, Hiepe F, van Paassen P, Stöcker* W, Schlumberger* W, Cohen Tervaert JW. (*EUROIMMUN AG). A novel enzyme-linked immunosorbent assay using a mixture of human native and recombinant proteinase-3 significantly improves the diagnostic potential for antineutrophil cytoplasmic antibody-associated vasculitis. Annals of the Rheumatic Diseases 68 (2009) 228-233.

4. Damoiseaux J, Steller* U, Buschtez* M, Vaessen M, Rosemann* A, van Paassen P, Stöcker* W, Fechner* K, Cohen Tervaert JW. (*EUROIMMUN AG). EUROPLUS ANCA BIOCHIP Mosaic: PR3 and MPO antigen microdots improve the laboratory diagnostics of ANCA-associated vasculitis. J Immunol Meth 348 (2009) 67-73.

5. EUROIMMUN AG. Stöcker W, Schlumberger W, Krüger C. Alle Beiträge zum Thema Autoimmun-diagnostik. In: Gressner A, Arndt T (Hrsg.) Lexikon der Medizinischen Laboratoriumsdiagnostik. 2. Auflage. Springer Medizin Verlag, Heidelberg (2012).

 

 





Qui sommes nous ?    |    Le Laboratoire    |    Les Analyses    |    Accès Patient    |    Accès Médecin    |    Contact

Tous droits réservés ©   BIOFAB - 2018